historique de la commune

Historique

Plusieurs sites préhistoriques ont été découverts à Germignac, attestant de la grande richesse en établissements néolithiques de la vallée du Né.

Au Bois de la reine et à Beaulieu, les fouilles ont permis de mettre au jour de petites armatures de flèches tranchantes, des perçoirs et de la céramique dans les enclos circulaires peu-richardiens (2800 ans av. J.C).

La tombe du bois du Bourg
découverte en 1980 est un témoin précieux des rites d'inhumation à l'époque du Néolithique moyen en Haute-Saintonge. Elle a révélé un important mobilier composé d'objets de parure tels que des disques en coquillage et des anneaux en pierre.
Deux corps, ceux d'une femme et d'un enfant, étaient ensevelis ensemble selon un rituel répandu dès le paléolithique supérieur.

Les vestiges de fortifications de l'église de Germignac attestent que la paroisse
Saint-Pierre
a connu les troubles de la guerre de Cent Ans qui a ravagé la région.

Deux logis nobles à Beaulieu et Chazelle ont été le siège de petites seigneuries relevant d'Archiac ; ils ont appartenu respectivement aux familles de Rippe et de Bois Morin. Des sépultures découvertes au XIXème siècle témoignent de la présence autrefois d'une chapelle au lieu-dit " Saint-Romain ", comme il y en avait une à Chadenac, à l'emplacement du cimetière mérovingien.

Germignac qui comptait 810 habitants en 1806 n'en avait plus que 352 en 1982.
Toutefois, grâce à la proximité de Cognac, et à la volonté des élus, de la population, le nombre d'habitants a augmenté de plus de 200 personnes ces dernières années.

Date de dernière mise à jour : 30/03/2015